A propos de Ohm part2

OhmPart2_HD
 
Après Ohm part1, voici venu Ohm part2 …

Ces deux disques ont été enregistrés de la même manière, avec les mêmes instruments et selon une même charte : que chaque morceau ait une structure particulière et non conventionnelle (c’est à dire éviter le classique couplet /refrain x 2 + pont / refrain). Que j’y joue tous les instruments; que j’y chante en français et en anglais. Que la structure générale de l’ensemble soit plus forte que le particulier; que le tracklisting soit arrêté rapidement et que les morceaux soient composés en fonction de cet ordre.
Tous les morceaux ont été enregistrés sur quatre mois, courant 2014. Puis en juin dernier, nous avons mixé le disque avec mon collaborateur au talent sûr, Yann Arnaud.
 
A1 Trilogie Rivière – In My Belly / La Rivière / All You Need


J’ai choisi de réduire à la lettre mon nom pour ce projet, mais ce O pouvait aussi bien se décliner en Eau…
Je me suis inspiré de cet élément pour ce qu’il m’évoque : la plénitude, la douceur. Dans ces trois chansons, je prends la forme d’une rivière coulant aux côtés de celle que j’aime. La rivière et son lit constituent une belle métaphore de l’amour, dont il n’est ici que question. Musicalement, je souhaitais des harmonies douces, sans ruptures, que chaque mouvement découle du précédent.
 
A2 Répéter / Disparaître



Après le calme de l’eau, la frénésie. Avec cette chanson j’aborde ma peur hystérique de la mort. D’une part ma mort artistique : la crainte de n’avoir plus rien de neuf à dire, de me répéter à l’infini. D’autre part ma mort physique, ma disparition. J’avais en tête ce riff de clavier depuis assez longtemps sans réussir tout de suite à en faire un morceau. C’est au cours de l’enregistrement que j’ai trouvé les parties B (répéter/disparaître). J’aime qu’elles soient en français quand les couplets sont en anglais (et quasi incompréhensibles).
 
A3 Bébi

J’ai commencé à enregistrer ce morceau au moment du premier Ep. Il a finalement trouvé sa place sur ce disque que je souhaitais plus long, plus étiré que le premier. Je m’adresse ici simplement à la femme que j’aime. J’y ai utilisé le drôle de mot de coquelicot bien avant d’en comprendre sa signification, alors inconsciente pour moi, et qui m’est apparue dans un rêve que j’ai fait, plus tard…
 
B1 Entre Dos Aguas

Après la densité de la face A, il m’importait de commencer la face B avec plus d’apaisement. J’ai envisagé un moment de chanter en espagnol sur ce morceau, d’où son titre. En exemple me venait un morceau du premier album de mon ami Fugu, qui me fascine entre autre car il s’y autorise à chanter dans plusieurs langues. J’aimais beaucoup l’idée d’en faire autant mais l’espagnol colorait trop la mélodie. J’ai donc abandonné l’intention d’enregistrer une voix, pour ne laisser place qu’à un morceau instrumental. Cela permet aussi une respiration dans le disque avant la suite.
 
B2 Un Torrent, La Boue

Quand j’ai commencé à travailler sur mon projet O, j’avais en tête de ne composer que des morceaux à la structure circulaire : un moment musical ou thème A, s’enchaîne à un thème B, puis C, puis D ainsi de suite jusqu’à revenir à A. Je voulais ne jamais me répéter comme c’est le cas dans les morceaux classiques (où par exemple le refrain est toujours le même et fonctionne comme une balise). 
Je souhaitais composer des morceaux-voyages où le début se retrouve à la fin. Et finalement, il n’y a ici qu’un morceau de ce type (le procédé se serait finalement avéré redondant sur tout un disque). J’aime l’idée que la structure musicale serve la narration du texte. A ce propos, je prends ici la place de mon ancêtre et porte-drapeau durant les guerres napoléoniennes, Jean-Sébastien Chalard, m’imaginant en soldat romantique dépassé par l’horreur des combats.
 
B3 Plonge dans l’eau


Encore un titre autour de l’eau et aux sonorités aquatiques. Peut-être le film Le Grand Bleu y est-il pour quelque chose…
Ce morceau a été pensé et conçu avec beaucoup de reverbes, d’espace, et révèle ainsi sa part onirique. 
Le lock-groove final (sillon infini) présent sur cette face B est mon ultime facétie.
Il vous revient ainsi de décider quand le disque doit se terminer.